Our D-Day in 2013 !

Amoureusement alimenté grâce à WordPress.com

Et si on parlait boulot ? 6 février 2012

Filed under: Etats d'âmes .. — O. @ 18:00
Tags: , , ,

Aloha,

Si tu avais lu l’article sur mes bonnes résolutions, tu dois te souvenir que ma 1ère résolution était de trouver un travail qui me plaise. Et à ce moment-là j’avais dit que je reviendrais dessus plus tard. Et bien j’ai décidé que plus tard serait aujourd’hui ! 🙂 Non je n’ai pas trouvé le boulot de mes rêves mais j’y travaille et je pensais qu’en attendant, je pourrais faire un point .. Alors voila :

Depuis que je suis toute petite, je rêve d’être « maikresse » ! J’adore les enfants, leur apprendre des choses et je ne me vois pas faire autre chose de ma peau .. Je me lance donc dans des études d’anglais avant de préparer l’IUFM. Arrivée en fin de L2, l’anglais ne me passionne plus (grosse erreur aujourd’hui me dis-je !) et je décide d’intégrer une L3 STPI (Sciences et Techniques Pour l’Ingénieur) mention pluridisplinaire. Non, je ne me suis pas lancée en école d’ingénieur mais dans une L3 qui prépare à la 1ère année d’IUFM. On parle psychologie de l’enfant, pédagogie, didactique, littérature de jeunesse etc. On fait même des stages ! Bref, c’est le pied et je suis confortée dans l’idée que je veux faire ça ! A côté de ça, je bosse en école, puis à Disney et je retourne bosser en école.

A la fin de ma licence, j’intègre l’IUFM de Torcy pour préparer le CRPE (le concours des professeurs des écoles). J’y rencontre une super amie, je me marre pas mal mais N. et moi nous prenons notre premier appartement, ma grand-mère décède quelques jours avant les écrits, je n’ai pas trop le cœur à bosser .. Bon jusqu’à maintenant j’ai toujours été très assidue au niveau étude, j’ai toujours beaucoup bossé donc je me dis que c’est peut-être un trop plein, ça ira l’an prochain. L’année d’après j’entre en M2 « Education, formation et enseignement du 1er degré » (Non ce n’est ça l’intitulé mais j’ai tellement bien bossé que je ne le connais même pas .. {Bouh !!}) et là c’est la débandade ! Je choisis une option pour mon mémoire, je ne peux même pas choisir le sujet que je veux. Je voulais travailler sur l’art au service du handicap je me mets à travailler sur l’orthographe et comment les élèves se remettent en question face aux règles de grammaire et d’orthographe etc. J’apprends le 13/12 que je dois rendre un travail assez long le 15/12. Mes stages me dégoutent. Je tombe sur des élèves qui ne m’écoutent pas, je perds pied et je perds l’envie ..

Mais quand on ne sait faire qu’une chose et qu’on a des études spécialisées dans un milieu, que faire de sa vie ? A cette époque, je me lance à fond dans la pâtisserie. Je me vois déjà avec mon salon de thé, à servir mes cupcakes, mes muffins, mes parts de gâteaux etc. Je souhaite passer le CAP pâtissier, je trouve mon CFA, je m’inscris en CAP pâtissier et mention « futur auto-entrepreneur » (j’ai oublié l’intitulé exact mais en gros tu bosses pendant un an sur un projet en lien avec ton patron, et cela te donne de nombreuses billes pour devenir auto-entrepreneur par la suite) et me trouve un patron. Mais après avoir fait un essai chez mon futur patron, je me rends compte que je ne prends aucun plaisir à pâtisser chez eux. Est-ce l’ambiance ? Est-ce parce que je n’aime pâtisser que chez moi ? Je n’en sais rien .. Toujours est-il que j’abandonne cette idée. En parallèle, je lance des demandes pour entrer en école de fleuristerie. Je suis acceptée mais préférant la pâtisserie à la fleuristerie, je laisse tomber cette idée aussi.

Une fois mon contrat en école terminé je fais une ou deux missions d’intérim et me lance à la recherche d’un CDI. Je postule chez Acadomia. Il faut avoir un certain bagage d’études, connaître le milieu de l’éducation et avoir des qualités commerciales. Cela me correspond parfaitement et je suis embauchée pour travailler à l’agence de Vincennes. Tout se passe bien avec ma responsable, nous travaillons dans une bonne ambiance et je fais du bon boulot. Les semaines de formation se déroulent bien également mais à la fin de la dernière semaine, j’ai une incompréhension avec une formatrice. Je laisse ma place à une des filles en formation avec moi et en voulant faire un geste gentil elle croit que je me considère au-dessus de la formation. Bref, n’en parlons plus ! C’est juste dommage car nous ne nous sommes pas comprises ..

Retour à la case départ, je suis sans boulot et je suis censée me marier dans un peu plus d’un an ! La mère de ma meilleure amie me signale que l’inspection académique, ils recrutent des professeurs des écoles vacataires (c’est à dire pas titulaires et pas diplômés). Je me dis que pour dépanner ça sera bien et que ça me permettra de savoir où j’en suis car j’en viens à me demander si j’ai pris la bonne décision d’arrêter .. Aujourd’hui, j’ai la charge d’une classe de grande section de maternelle (les élèves ont 5 ans en arrivant et fêtent leurs 6 ans dans l’année) et je suis certaine que j’ai pris la bonne décision d’arrêter. Le dégout de l’institution a pris le dessus sur l’envie d’enseigner.

Aujourd’hui, où j’en suis ? Et bien, je suis en contrat dans cette école jusqu’au 17/02 mais la titulaire est en congé maternité jusque mi-mai donc si je ne trouve rien je pourrai terminer le remplacement de son congé (je ne serai juste pas payée pendant les petites vacances, j’aurai 3 contrats de rentrée à vacances). Le 8/02, j’ai un entretien au corner Cymbeline des Galeries Lafayette pour un entretien d’embauche en tant que vendeuse. Ca me plairait bien je pense .. J’aime le milieu du mariage ! Et pas juste parce que je vais me marier ..

La dame que j’ai eue au téléphone m’a posé une question très judicieuse « Vous avez un M2, pourquoi postuler pour un poste de vendeuse ? » Si j’étais honnête, je répondrais que c’est parce qu’on ne nous laisse pas la possibilité en France d’expérimenter réellement avant de choisir un métier. Il faut savoir à 15 ans si on veut aller en voie pro, générale ou technique. Et à 18 ans dans la voie générale, on se doit de choisir des études qui cadreront à vie notre futur métier .. Il faut que ça change !

Je ne sais toujours pas ce que je souhaite faire de ma vie .. Je sais juste que je souhaite faire un métier dans lequel j’ai une certaine marge de manoeuvre, où je puisse avoir de la liberté. Je pense que j’ai besoin d’être mon propre patron. C’est pourquoi je garde dans la tête cette idée d’ouvrir mon salon de thé, ou pourquoi pas une agence de wedding planner ou quelque chose en rapport avec le mariage ..Menfin, ce ne sont que des suggestions !

Monologue : check ! Et si quelqu’un a des suggestions, je suis preneuse !

xoxo

source : http://lilas-rosedco.blogspot.com/2010/10/justice-deux-vitessestranche-de-vie.html

Publicités
 

2 Responses to “Et si on parlait boulot ?”

  1. Rachel (rachelvolkan) Says:

    J’ai lu ! Ta vie est encore plus compliquée que la mienne lol allez courage 😉 tu vas trouver ta voie, bisous


Un p'tit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s